Exchanges

Plusieurs exchanges étrangers ont l’intention de  s’installer au Thaïlande

une nouvelle réglementation
Ecrit par Stephane

Peu après avoir adopté une nouvelle réglementation favorable aux crypto-monnaies, la Thaïlande a dû faire face à l’explosion des demandes émanant de sociétés étrangères visant à s’implanter sur le territoire . En quelques semaines, pas moins de 20 demandes pour obtenir une licence d’exploitation ont été déposées auprès des autorités thaïlandaises par des exchanges locaux et étrangers.  

La Thaïlande, le nouvel eldorado des entreprises “crypto”

Paradex une nouvelle réglementationTrois mois après avoir adopté une nouvelle réglementation pour accélérer le développement de la technologie blockchain et de l’industrie des crypto-monnaies, les demandes pour obtenir les autorisations nécessaires afin d’exercer des activités relatives à ces domaines économiques ont explosé. Selon la Thai Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur thaïlandais du marché boursier, près d’une cinquantaine de projets associés à une ICOs sont en cours de traitement et près de 20 exchanges, nationales et étrangères auraient demandé une licence d’exploitation auprès de la SEC.  

Il y a aussi une vingtaine d’entreprises qui ont demandé des licences pour opérer en tant que plateforme de trading d’actifs numériques, précise ainsi Rapee Sucharitakul, secrétaire général de la SEC.

Coin Asset ,une exchange qui a récemment demandé l’autorisation de la SEC pour exercer sur le territoire, a connu une croissance fulgurante six mois après son lancement: elle compte déjà près de 10 000 utilisateurs et possède une volume d’échanges quotidien de 2 à 3 millions de baht soit près de 60,186$ à 90,279$.

Quelques conditions imposées aux exchanges

Bien que la Thaïlande adopte une politique “crypto friendly”ou une politique favorable aux crypto-monnaies,  le gouvernement a émis quelques recommandations à l’industrie. A cet effet, les exchanges doivent impérativement s’enregistrer auprès de la SEC.  les entreprises qui veulent émettre leurs tokens doivent répondre à un certain nombre de critères fixés par le régulateur financier, notamment, ils doivent posséder un capital social d’au moins 156 625 dollars. En ce qui concerne les investisseurs particuliers, ils ne peuvent investir au-delà de 9 343$ par ICO .

Thuntee Sukchotrat, le PDG de Jibex, un exchange local, a soutenu la nouvelle initiative du pays et affirme ainsi:

Je crois que les investisseurs investiront dans les actifs numériques plutôt que dans les actions à l’avenir… Le ratio d’investissement des CIO par rapport aux actions sera au pair d’ici deux ans.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com