Cryptos Finance

Crypto-monnaies: la Banque de Corée relève un écart de prix entre le marché coréen et le marché mondial

prime au kimichi

Un phénomène propre à la Corée du Sud, l’écart de prix des crypto-monnaies entre les exchanges locaux et étrangers est de plus en plus visible par les investisseurs. La banque centrale de la Corée du Sud, la Banque de Corée (BoK) a d’ailleurs mis en garde les citoyens par rapport à une différence trop flagrante des cours entre les plateformes de trading de crypto-monnaies.

Une mise en garde de la banque de Corée

prime au kimichiDans un rapport publié par la banque centrale, l’institution bancaire a appelé les Coréens à être plus vigilants par rapport à l’émergence du “prime au Kimichi” consistant à accentuer la différence des prix des crypto-monnaies vendus par les exchanges étrangers et nationaux: en effet, à l’origine de ce phénomène, les exchanges coréens augmenteraient souvent le cours de certaines crypto-monnaies par rapport au marché mondial.

Kim Dong-sup, responsable de l’équipe de recherche sur les systèmes de paiement de la banque, a affirmé que la “prime au kimchi” est un “indicateur de la surchauffe du marché intérieur”, notamment de l’intérêt considérable des Coréens à l’égard des crypto-monnaies qui incitent les opérateurs locaux à augmenter le prix des crypto-monnaies face à une demande croissante de la part des investisseurs.

La Corée du Sud posséderait une base d’utilisateurs de crypto-monnaies importante, classée troisième après les États-Unis et le Japon. Après le boom du phénomène “prime au Kimichi”, CoinMarketCap a décidé de ne plus afficher les données de trois exchanges basés en Corée sur sa plateforme, à savoir Bithumb, Korbit et Coinone en raison d’une “extrême divergences des prix” avec le reste du monde.

Prendre des mesures contre le  “prime au Kimichi”

Face à l’émergence du “prime au kimchi”, Kim Dong-sup a invité les autorités du pays à continuer à surveiller le marché de près, ainsi que de sensibiliser le public afin d’empêcher les investisseurs de mettre toutes leurs économies dans les crypto-monnaies pensant  “que le prix de certaines monnaies virtuelles sont haussières” en se basant sur les données fournies par les opérateurs sud-coréens.

Récemment, le Financial Supervisory Service (FSS) de la Corée du Sud a suggéré la nécessité d‘une plus grande coopération internationale entre les régulateurs pour la régir convenablement les crypto-monnaies et les ICOs, soulignant ainsi le principal défi du pays: ‘”améliorer la transparence des transactions pour prévenir les activités illégales”.

 

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com