Finance

Le Zimbabwe interdit à ses banques l’usage de crypto-monnaies

Zimbabwe
Ecrit par

La banque centrale du Zimbabwe aurait récemment interdit aux institutions financières d’opérer des transactions en monnaie virtuelle.  Ces faits ont été rapportés par le journal NewsDay aujourd’hui.

La monnaie virtuelle est interdite au Zimbabwe

Bitcoin Cadenas clavierD’après le rapport du directeur de la Reserve Bank of Zimbabwe (RBZ), Norman Mataruka , une circulaire a été publiée vendredi à toutes les institutions financières. La note ordonne à toutes les banques du pays d’arrêter tout contact avec les monnaies virtuelles, qu’il s’agisse du Bitcoin ou une autre monnaie numérique quelconque. Sous 60 jours, les comptes liés aux monnaies virtuelles seront impérativement bloqués et l’argent liquide s’y trouvant sera restitué aux clients. Cette mesure s’applique à la fois au compte de particulier et au compte pour entreprises, sans distinction.

Mataruka explique qu’une telle décision est motivée par “la sauvegarde de l’intégrité des systèmes de paiements traditionnels.” D’après le directeur de RBZ, la connexion entre la monnaie numérique et la monnaie traditionnelle pourrait s’avérer dangereuse et prêter à confusion leurs utilisateurs.

Le RBZ ne veut rien avoir à faire avec la crypto-monnaie

De son côte,le gouverneur de la RBZ, John Mangudya, a averti le public dans une déclaration séparée. Le haut-fonctionnaire informe que tout trading de monnaies numériques se fera “à leurs risques et périls,” et que la banque centrale se désengage de toute responsabilité.

John Mangudya a déclaré:

Toute personne qui achète, vend ou effectue d’autres transactions en crypto-monnaies, que ce soit en ligne ou autrement, le fait à ses propres risques et n’aura aucun recours à la Banque de réserve ou à toute autorité de réglementation du pays.

Déjà, en novembre 2017, Cointelegraph a rapporté que la RBZ considérait l’utilisation de la monnaie virtuelle comme étant  illégale. L’institution aurait changé d’avis après que les autorités financières aient développé un cadre réglementaire propice à la nouvelle monnaie.

La décision de la Banque de réserve Zimbabye fait également suite à un récent avertissement contre les crypto-monnaies émises par la Banque centrale du Kenya (CBK). Plusieurs pays africains pourront suivre le mouvement et stopper la croissance de la crypto-monnaie comme le Zimbabwe .

 

Laisser un commentaire

4 × 3 =