ICO

Civil: une startup associée à Forbes ne parvient pas à recueillir les fonds “suffisants” lors d’une ICO  

CIVIL
Avatar
Ecrit par Rouah Rony

Civil, une startup axée sur le journalisme, n’a pas atteint l’objet minimum de 8 millions de dollars prévu lors de son ICO menée en début de semaine. Malgré son partenariat avec Forbes, l’un des magazines économiques les plus influents au monde, Civil annonce ne pas avoir réussi à convaincre un nombre suffisant d’investisseurs à financer son projet.

Un échec auprès des investisseurs

Civil: une startup associée à Forbes ne parvient pas à recueillir les fonds “suffisants” lors d’une ICO  Civil, une startup américaine, avait promis de révolutionner le monde des médias en permettant à des journalistes et entreprises de presse d’enregistrer leurs articles sur une blockchain et de rémunérer les créateurs de contenu grâce au token CVL. La collaboration entre Civil et Forbes a été vue comme étant un garant du succès du projet auprès des investisseurs.

La mission de Civil est d’alimenter un journalisme durable dans le monde entier, et le fait que Forbes publiera régulièrement du contenu sur notre plateforme constitue une étape majeure dans notre développement.” a commenté Matthew Iles, le PDG de Civil le 10 octobre dernier.

L’équipe de développement de Civil avait initialement prévu de vendre plus de 34 millions de son token CVL afin de recueillir un financement minimum de 8 millions de dollars néanmoins elle n’a réussi à engranger que 1,5 million de dollars lors de son ICO.

Après avoir recueilli un financement “insuffisant”, Civil  a révélé qu’elle procédera au remboursement complet des 1 012 personnes qui ont pris part au levée de fond au moyen des crypto-monnaies organisée en début de semaine.

Développer le projet malgré tout

La semaine dernière, le Wall Street Journal a rapporté que la startup s’était tournée vers plusieurs agences de presse tels que le New York Times, le Washington Post et Dow Jones pour trouver de nouveaux collaborateurs pour le développement du projet. Cependant, CIVIL a dû faire face au scepticisme de ces géants des médias:

C’est un revers pour nous, mais pas un choc. Nous nous attendions à un résultat différent, a déclaré Matthew Iles.

Malgré l’échec de son ICO et de son impopularité auprès des investisseurs et de plusieurs médias, la Fondation civile n’a aucune intention d’abandonner sa plateforme blockchain.

La société de médias civils est là pour rester“, a affirmé Matthew Iles. “Nous sommes ici pour construire, et nous sommes excités pour ce nouveau départ.”

 

/* ]]> */