IOTA

En se ralliant à IOTA, Taipei cherche à devenir une ville intelligente alimentée par la Blockchain

Taipei smart city ville intelligente
Ecrit par Aguirre Mimoun

Taipei,  la capitale de la République de Chine – plus communément appelée Taiwan- cherche à devenir une ville intelligente en utilisant la puissance de la technologie du grand livre des registres distribués (DLT) ou la Blockchain. IOTA, la solution de règlement transactionnel et d’intégrité des données pour l’internet des Objets (loT) a un certain potentiel reconnu par Taiwan. Pour cette raison, les inventeurs de cette technologie sont choisis par la ville pour leur fournir un certain nombre de nouvelles fonctionnalités technologiques.

La smart city est lancée dans la ville de Taipei

Wei-bin Lee, le Commissaire du Département des technologies de l’information gouvernementale de Taipei, a affirmé dans un communiqué de presse que la “technologie unique” proposée par l’IOTA inaugurera une “nouvelle ère de villes intelligentes pour les citoyens de Taipei”.

La technologie Tangle, la blockchain « sans bloc ni chaine », sera utilisée dans la création de cartes d’identité des citoyens de la nouvelle ville intelligente. Destinées à les protéger au mieux, les cartes «TangleID» éliminent les risques de vol d’identité et les fraudes électorales tout en offrant un moyen simple de suivre l’historique de santé et d’autres données utiles aux services gouvernementaux. C’est l’une des priorités dans ce projet de construction très ambitieux.

Des informations à jour sur les niveaux de pollution en temps réel

En parallèle, la société travaille sur la création d’une carte de la taille d’une paume. Muni de capteurs détectant la lumière, la température, l’humidité et la pollution, les conditions essentielles caractérisant toute smart city digne de ce nom. La conception vise à fournir aux citoyens de Taipei le confort optimal tout en préservant la santé.

Le co-fondateur de la Fondation IOTA, David Sønstebø, considère l’adoption comme un grand pas en avant, notant que «la technologie est prête pour des cas d’utilisation réels, c’est plus qu’une simple théorie».

Laisser un commentaire