Minage

GMO annule temporairement la vente de son nouveau mineur “B2”

gmo
Ecrit par Aguirre Mimoun

Malgré le succès de son mineur “B2”, le géant GMO a décidé de stopper pour quelque temps la vente et la production de son premier matériel de minage qui intègre une puce en 7nm en raison de problèmes d’approvisionnement en composants informatiques…

Une remise à plus tard

GMOGMO a décidé de ne plus prendre des commandes pour les mineurs “B2” et “B3”, deux matériels qui se démarquent grâce à une puce 7 nm intégrée. Les premières livraisons prévues en novembre et décembre seront également reporter à plus tard selon les déclarations effectuées par un porte-parole de la société japonaise.

C’est parce que les pièces dont nous avons besoin pour nos machines de minage sont en fait très difficiles à acquérir en ce moment… Il est difficile d’acquérir certains des composants électroniques, comme les résistances, en raison de l’équilibre serré entre l’offre et la demande mondiales, s’est justifié le géant technologique.

GMO a également proposé un remboursement à ceux qui souhaitent annuler leurs commandes.

Nous avons demandé à nos clients s’ils souhaitaient que nous les remboursions au moment de l’annonce du retard. Jusqu’à présent, nous avons déjà terminé d’émettre des remboursements aux clients qui en ont fait la demande, rassure ainsi GMO.

Une relocalisation de ses activités de minage

Le géant de l’internet japonais GMO est présent dans trois domaines d’activité liées aux crypto-monnaies: le minage, la fabrication de matériels de minage et le cloud mining.

En raison des pertes engendrées par ses activités de minage au troisième trimestre, GMO a prévu de délocaliser plusieurs de ses filiales vers des emplacements plus“favorables” économiquement malgré l’explosion de la demande de la clientèle pour les mineurs “G2” et “G3”. La société a attribué cette légère contre-performance et cette baisse de rentabilité “par  la détérioration de l’environnement macroéconomique, notamment la stagnation du prix du bitcoin”

Lors de la conférence de presse de lundi, le fondateur et PDG de GMO Internet, Masatoshi Kumagai, a dévoilé le plan de son entreprise visant à déménager ses activités de minage vers des localités qui offrent des coûts en électricité et en production les moins chers.

Toutefois, le dirigeant précise que les détails de l’emplacement sont encore “à l’étude pour l’instant”.

Laisser un commentaire