Monero

85% du réseau Monero est dominé par les mineurs ASICs

Monero
Ecrit par Rouah Rony

Les développeurs du Monero ont tenté tant bien que mal d’amoindrir, voir de mettre fin à la main mise des mineurs ASIC sur le réseau : ils reprochent en effet aux mineurs ASICs de prendre le contrôle de la blockchain grâce à la puissance de hachage de ces machines qui surpassent de loin de simples matériels de minage. Malgré de multiples tentatives pour arrêter la progression des mineurs ASICs, des nouvelles données récentes affirment qu’ils domineraient encore 85% du réseau Monero.

Des tentatives infructueuses

hackeurs avec masque Le Monero (XMR) se veut différent des autres crypto-monnaies populaires qui sont presque exclusivement minées via des ASICs . Face à la « menace » de ces engins surpuissants, les développeurs de la blockchain ont décidé de créer des protocoles résistants aux ASICs. En avril dernier, les développeurs XMR ont modifié le logiciel client du Monero afin d’empêcher des sociétés de minage comme Bitmain et Innosilicon de développer des mineurs ASICs basés sur le crypto-actif et pour ce faire, ils ont créé de nouveaux forks de la blockchain.

En octobre de l’année dernière, un fork du Monero a implémenté la technologie « Cryptonight variante 2″ afin de résister au Mineur Asic, sans grand succès. Quelques mois plus tard, le 7 février, un chercheur a publié une étude du Monero qui détaille une fois de plus que le hashrate de la blockchain reste en grande partie fournie par des mineurs Asics et révèle que 85% du réseau Monero sont dominés par ces matériels de minage.

Avec les chiffres et la méthodologie donnés, nous pouvons enfin conclure que le réseau actuel se compose probablement de 85,2 % d’ASIC (5400 machines ASIC) et de quelques mineurs et botnets de cartes graphiques à l’épreuve du temps, souligne l’étude.

D’autres projets qui se sentent en danger

Le réseau Monero n’est pas le seul projet qui n’a pas réussi à contrecarrer les mineurs ASICs. En mai de l’année dernière, Bitcoin Gold (BTG) s’est dit être menacé par les mineurs ASIC sans chercher à mettre fin à la menace. Un autre projet, le Zcash, a quant à lui, tenté de mettre fin à la domination des mineurs ASICs, néanmoins des recherches ont continué à pointer le fait que 30 % du réseau était exploité par ces machines.

Jusqu’à présent aucun développeur blockchain n’a réussi à éradiquer le contrôle des ASICs Mineur sur un réseau, même pas le Monero qui fait de pieds et des mains pour mettre fin à cette domination.

Source: (https://beincrypto.com/hashrate-analysis-reveals-asics-account-for-85-of-monero-mining/)