Monero

Mise à jour: plus de 4% des crypto-monnaies en circulation seraient minées via des malwares

Mise à jour: plus de 4% des crypto-monnaies en circulation seraient minées via des malwares
Ecrit par Rony Rouah

Les malwares seraient pointés du doigt dans le minage illégal d’une quantité astronomique de Monero. Cependant, une nouvelle analyse révèle que plus de 4% des Monero ont été minés via des logiciels malveillants, soit un chiffre moins important que ce qui était auparavant dévoilé par d’autres études.

Une étude sur le phénomène des malwares

homme masqué dans le noirLes malwares appliqués dans le secteur des crypto-monnaies concernent exclusivement les logiciels de crypto-jacking, des outils destinés à subtiliser la puissance de calcul des dispositifs informatiques infectés dans le but de miner des crypto-monnaies.

Fruit d’un effort conjoint de chercheurs de deux prestigieuses institutions universitaires, le King’s College de Londres et l’Université Carlos III de Madrid, une étude a analysé les impacts des malwares sur Internet pendant près de 12 ans. Une des conclusions récente qui ressort de cette initiative est que le procédé du crypto-jacking serait utilisé par une grande partie des mineurs du Monero.

Nous effectuons la plus grande observation de logiciels malveillants dédiés aux crypto-monnaies à ce jour, en analysant environ 4,4 millions malwares, soit près d’un 1 million de mineurs malveillants“, confirment Sergio Pastrana et Guillermo Suarez-Tangil, les deux chercheurs de l’étude.

L’étude avance ainsi que près de 4,36 % des Monero en circulation ont été minés via des malwares et aurait permis à un groupe de pirates informatiques de générer un profit de plus de 56 millions de dollars.

Une surestimation du phénomène

Les chiffres fournis est légèrement inférieurs aux 5% mentionnés dans des recherches antérieures.  D’après les travaux publiés par Josh Grunzweig, publié ce 11 juin, 5 % de tous les Monero (XMR) en circulation ont été exploités de manière criminelle, grâce à des malwares.

Néanmoins, Pastrana et Suarez-Tangil ne minimisent pas pour autant le phénomène du malwares qui prend de jour en jour de l’ampleur.

Nos conclusions complètent ces études et corroborent le fait que l’exploitation malveillante du minage des crypto-monnaies est une menace croissante et complexe qui nécessite des contre-mesures et des approches d’intervention efficace, souligne les deux chercheurs.

Source:(https://www.chepicap.com/en/news/6491/4-32-of-all-monero-has-been-mined-through-crypto-mining-malware.html)