Petro

Venezuela : L’impact du Petro sera ressenti dans “trois à six mois”

Petro devise venezuela
Avatar
Ecrit par Rouah Rony

Le secrétaire exécutif de l’Observatoire de la Blockchain, Daniel Peña, a déclaré que le Petro (PTR), la crypto-monnaie basée sur le pétrole vénézuélien, aurait un impact positif sur l’économie du pays d’ici trois à six mois. ” Il a émis cet avis lors d’une interview accordée au journal Cuatro F.

Des impacts positifs du Petro sous un délai de trois à six mois

Le Petro est une crypto-monnaie, il ne peut être bloqué et ses transactions ne peuvent être tracées. Le Petro verra disparaître les intermédiaires à l’avenir, a ajouté Peña pendant l’interview.

Le Petro aura des impacts positifs que la population ressentira dans trois à six mois.

Selon les termes de Peña, c’est pourquoi le président américain Donald Trump a “attaqué” la crypto-monnaie avec un décret. Celui-ci interdit aux citoyens et résidents des Etats-Unis de l’acheter ou de le vendre.

Lorsqu’on lui a demandé des explications sur la différence entre payer avec le Petro et le Bolivar, Peña a répondu :

Il y a beaucoup d’avantages, parmi eux, le système inflationniste de l’économie vénézuélienne ; les billets volés , parce que c’est une monnaie numérique qui est sûre à manipuler et qui a plus de fonctionnalités. Les intermédiaires disparaîtront, ce sera un achat directionnel. Le temps d’attente pour les transactions sera réduit et plus rapide que le système bancaire. 

Une adoption globale au Venezuela

Les commerçants utilisant le Petro peuvent bénéficier d’incitations fiscales car le pays vise à renforcer l’adoption de la population vénézuélienne. La crypto-monnaie basée sur le pétrole “réduira sans aucun doute les coûts,” a ajouté Peña.

Nicolás Maduro, le président du Venezuela, a ordonné que les entreprises étatiques acceptent le Petro. Trois sociétés associées aux ressources naturelles du pays ont été mentionnées. À l’époque, il a ajouté que les Vénézuéliens seront en mesure de payer pour les services de carburant et de tourisme dans les crypto-monnaies, y compris le Petro.

L’Assemblée nationale du pays a annoncé la vente de la crypto-monnaie nationale. À l’époque, Rafael Guzmán, le président du comité des finances de l’organisme, a déclaré que c’était un moyen pour le gouvernement de détourner des fonds. Il a soutenu :

Cela aggrave la crise dans laquelle nous vivons. Le PTR est un autre exemple de corruption, et nous sortirons de cette crise avec les mesures que nous avons annoncées.

/* ]]> */