Régulation

La Corée du Sud se prépare à réglementer des crypto-monnaies

Réglementation
Ecrit par Aguirre Mimoun

Les régulateurs et les dirigeants sud-coréens envisagent d’assouplir la réglementation et de donner un statut  légal aux crypto-monnaies. Les crypto-monnaies pourrait se classer très prochainement en tant qu’actif financier.

Les recommandations du G20

RéglementationLes dirigeants du G20 ont émis plusieurs recommandations par rapport aux monnaies numériques.  Les leaders économiques du monde ont une préférence pour appeler les  crypto-monnaies « crypto-assets », ce qui implique qu’ils considèrent les cryptos comme des actifs et non comme des devises. De manière générale, l’organisation impose aux pays membres de légaliser les monnaies numériques et d’imposer un cadre grâce auquel elles pourront se développer convenablement.

Face à ces recommandations, les régulateurs coréens ont l’intention de changer les choses dans le pays avant l’été prochain. La Corée du Sud avait auparavant des positions plus fermées par rapport à la monnaie numérique et les autorités financières les avaient classées en tant qu’actif non-financier en raison de leur nature spéculative.

Selon le rapport de Korea Times, le Financial Supervisory Service (FSS) pourrait revoir sa politique pour respecter les exigences du G20. Les autorités en charge du contrôle financier dans le pays ont d’ailleurs clarifié leur position en déclarant:

Il est presque certain que les monnaies numériques seront classées comme des actifs et la question principale sera centrée sur la manière de les réglementer correctement dans le cadre convenu entre les pays membres du G20.

Le gouverneur de la FSS est favorable à la réglementation

Dans sa déclaration, la FSS affirme vouloir redoubler d’efforts pour “améliorer les choses.” Adoptant le même discours positif envers les monnaies numériques, le nouveau gouverneur de la FSS, Yoon Suk-heun, veut lancer une étude interne afin d’identifier tous les aspects positifs de la crypto-monnaie. Une telle démarche est un préalable avant d’assouplir la réglementation.

Lors de son premier discours en tant que nouveau dirigeant de la FSS, Suk-heun a déclaré que les monnaies numériques avaient de nombreux avantages à offrir au pays.

Pour l’instant rien n’est encore décidé au niveau de la FSS car c’est le même organisme qui a interdit l’émission d’ICO en septembre 2017.

 

Laisser un commentaire

un × quatre =