Régulation

La Corée du Sud renonce à taxer les crypto-monnaies 

drapeau du Coree du Sud
Drapeau Corée-Sud
Ecrit par Aguirre Mimoun

La Corée du Sud a confirmé que le droit fiscal en vigueur dans le pays ne s’appliquera pas sur les crypto-actifs. En outre, les bénéfices perçus par les crypto-investisseurs sont exonérés d’impôts. 

Les crypto-actifs ne sont pas imposables 

Le ministère sud-coréen de l’Economie et des Finances, qui supervise la politique économique du pays, a déclaré officiellement que les revenus provenant des placements en crypto-monnaies ne seront pas imposés en vertu de la loi fiscale actuelle. En outre, selon les explications apportées par les autorités sud-coréennes, seuls les actifs financiers cotés en bourses sont imposables.

“Les bénéfices des transactions individuelles de biens virtuels ne sont pas des revenus cotés en bourse et ne sont pas imposables”, a souligné le ministère de l’Economie et des Finances.La Corée du Sud renonce à taxer les crypto-monnaies 

Il est intéressant de noter que le ministère de l’Economie et des Finances, est actuellement sous la tutelle du Parti libéral coréen du pays. Ce parti soutient depuis longtemps l’assouplissement des réglementations relatives aux crypto-monnaies

Bithumb s’acquitte d’énormes impôts 

Toutefois malgré le fait que les crypto-actifs sont exempts d’impôts, le service national des impôts (NTS) a exigé que Bithumb s’acquitte d’une taxe sur toutes les transactions en crypto-monnaies réalisées par ses clients étrangers.

Selon les médias locaux, Bithumb se prépare à intenter un procès contre le NTS pour contester un impôt qu’il juge “sans fondement”.

Parallèlement le ministre des finances sud-coréen, Kyoil Choi, a appelé à une plus grande transparence dans la crypto-industrie.

“L’industrie des crypto-monnaies devrait être intégrée dans la sphère institutionnelle pour assurer la transparence des transactions, a ainsi commenté le haut-dirigeant.