Régulation

La Russie vient en aide à l’Iran dans la construction de sa “crypto-économie”

Iran
Ecrit par Rouah Rony

Les organisations industrielles de l’Iran et de la Russie ont décidé de rallier leurs forces pour faire le poids contre les sanctions économiques occidentales. Dans le cadre de cette coopération russo-iranienne, les développeurs russes prêteront main-forte à l’Iran dans la construction de sa “crypto-économie”.

Une coopération durable dans le secteur des crypto-monnaies

La Russie vient en aide à l'Iran dans la construction de sa “crypto-économie”Un document a été signé par l’Association russe de l’industrie des crypto-monnaies (RACIB) et l’Iran Blockchain Labs (IBL), un centre d’innovation chargé de l’application des technologies numériques dans l’économie de la République islamique, afin de sceller une nouvelle collaboration entre l’Iran et la Russie.

Selon le président du RACIB, Yuri Pripachkin, grâce à cette entente entre les deux pays, l’Iran pourrait profiter de l’expertise des développeurs russes formés sur la technologie blockchain. Yuri Pripachkin a fait la remarque que les sanctions économiques américaines sont beaucoup plus problématiques qu’en Russie d’où la nécessité de trouver une échappatoire via les crypto-monnaies. En effet, l’Iran n’a plus accès au réseau SWIFT pour effectuer des transactions interbancaires et transfrontalières et grâce aux crypto-monnaies, les Iraniens pourraient continuer à transférer des fonds à l’étranger de manière instantanée.

En parallèle, les experts juridiques russes apporteront leur soutien à Téhéran dans la légalisation et la réglementation des crypto-monnaies.

Contourner les sanctions américaines

Le document a été signé lors de la conférence internationale Chain Point 18, qui s’est tenue les 14 et 15 novembre dans la capitale arménienne Erevan. Les autorités iraniennes, qui s’étaient initialement opposées au développement des crypto-monnaies et de la blockchain, ont commencé à envisager ces nouvelles technologies pour contourner les sanctions américaines quelques mois plus tôt.

Également, un certain nombre d’ exchanges ont exclu l’Iran de la listes de pays pouvant bénéficier de leurs services. Face à ces nombreuses hostilités découlant des sanctions décrétées par Washington à l’encontre du pays islamique, l’Iran a accéléré la mise en place de sa feuille de route visant à mettre en place une crypto-monnaie nationale: la semaine dernière, les autorités iraniennes ont annoncé que le pays a finalisé le développement d’une monnaie numérique soutenue par le rial.