Ripple

Le PDG de Ripple dénonce l’incertitude réglementaire entourant la crypto-industrie

Ripple carte mondiale
Ecrit par Aguirre Mimoun

Alors que la SEC cherche à définir le statut du XRP, Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, continue à soutenir que sa crypto-monnaie n’est pas une valeur mobilière. Dans une récente interview, le dirigeant de Ripple a critiqué âprement l’incertitude réglementaire entourant la crypto-industrie.

Brad Garlinghouse monte au créneau 

Depuis quelques semaines, plusieurs investisseurs ont dénoncé le fait que l’XRP soit un “security token” ( titre), et donc il est soumis aux lois établies par la SEC en matière de valeur mobilière. Alors que la SEC ne s’est pas encore ouvertement prononcée sur le statut du XRP, Brad Garlinghouse a vivement critiqué le manque de clarté réglementaire lié aux crypto-monnaies.

Brad Garlinghouse

Brad Garlinghouse

Je comprends que le travail de la SEC est difficile. Et je pense que quand on est à la SEC, parfois, tout peut ressembler à un ‘security token’”, s’est plaint le dirigeant de Ripple. 

En parallèle, Ripple multiplie les initiatives pour rétablir le dialogue avec les autorités financières afin d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires à sa croissance. 

D’ailleurs, Brad Garlinghouse a récemment admis avoir passé environ un quart de son temps à discuter avec des organismes de réglementation mondiaux.

“Je passe ce temps à leur expliquer que les crypto-monnaies ne ressemblent pas au Silk Road (marché noir du darknet), et que chaque transaction qui passe par la technologie de Ripple respecte les normes KYC (norme de connaissance client)”, souligne le dirigeant de Ripple.

Ripple avance ses pions

Malgré le flou réglementaire, Ripple poursuit son expansion mondiale. La crypto-entreprise s’est récemment associée à Finastra, une société de technologie financière basée à Londres, pour offrir ses solutions de paiement rapide aux entreprises financières.

La semaine dernière, Ripple a intégré la  Blockchain Association, un lobby de grandes entreprises blockchain qui vise à défendre la cause des crypto-monnaies auprès des régulateurs américains.

“L’Association Blockchain offre une voix unifiée qui s’engage à établir des partenariats profonds entre les leaders technologiques et les décideurs politiques”, s’est réjouie la firme.