Ripple

L’XRP Army se défend après que l’XRP a été qualifié de “security token” 

L’XRP Army se défend après que l’XRP a été qualifié de “security token” 
Ecrit par Aguirre Mimoun

Dans un discours d’ouverture, Pavel Matveev, co-fondateur et PDG de la plate-forme de paiement Wirex, a déclaré que “XRP est un excellent exemple de security token essayant d’être un utility token”. Suite à cette déclaration, les défenseurs de l’XRP sont montés au créneau et ont décidé de boycotter Wirex.

Une contre attaque de la communauté XRP

L’XRP Army a la rancune tenace. Récemment, Pavel Matveew a annoncé que l’XRP est un “security token” (valeur mobilière), autrement dit un actif purement financier qui ne peut pas être déployé en tant que moyen d’échange. Suite à ce commentaire très critiqué par les défenseurs de la crypto-monnaie de Ripple, de nombreux membres de l’XRP Army ont décidé de boycotter l’application de paiement Wirex, fondé par Pavel Matveew. Quelques heures après la publication de la vidéo où l’on peut voir Pavel Matveew s’exprimé sur l’XRP, de nombreux utilisateurs ont supprimé Wirex de leurs appareils.XRP écrit sur dés

 Effacer Wirex maintenant ! Personne ne devrait soutenir cette suffisance, a tweeté un utilisateur connu sous le surnom de “WillyWonkaXRP”.

Pourtant, Wirex est loin d’avoir une position hostile vis-à-vis de l’XRP et a pris en charge la crypto-monnaie en tant que moyens de paiement sur sa plateforme en 2018.  

Le Royaume-uni se prononce sur l’XRP

La Financial Conduct Authority (FCA), l’autorité de réglementation financière du Royaume-Uni, a sorti récemment un document pour définir le statut d’une grande majorité de tokens. Dans le document en question, elle assure que l’XRP n’est pas “un security token” mais bel et bien un “utility token”, c’est-à-dire un crypto-actif dont le but final est d’être utilisé dans le cadre d’un service et non en tant qu’actif purement financier. La nouvelle a été rapidement reprise par Bard Garlinhouse, le PDG de Ripple.

 Applaudissant l’organisme de réglementation du Royaume-Uni, @TheFCA, pour sa clarté et son leadership en matière de classification des actifs numériques, a ainsi commenté le dirigeant sur Twitter.

Quoiqu’il en soit, l’XRP a encore un long chemin à parcourir pour convaincre les autres gouvernements sur le fait qu’il soit un “utility token”, notamment les autorités américaines qui hésitent à définir le statut définitif de la monnaie native de Ripple. 

Source: (https://ripplecoinnews.com/xrp-community-backlashes-wirex-ceos-comment-on-xrp-is-a-security-token)