Ripple

Selon le PDG de Ripple, le Bitcoin n’est pas adapté aux micro-paiements

Brad Garlinghouse
Brad Garlinghouse
Ecrit par Rouah Rony

Selon les déclarations récentes du PDG de Ripple, le Bitcoin n’est pas adapté aux micro-paiements, à la différence du XRP qui continue à faire ses preuves dans l’industrie bancaire.

 Une diatribe à l’encontre du Bitcoin

D’après Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, le Bitcoin n’est pas destiné à être un moyen de paiement global en raison de la lenteur de ses transactions qui pourrait pénaliser certains utilisateurs.

“Vous ne voulez pas utiliser le BTC chez Starbucks  au moment où vous prenez votre café, il sera froid”, a souligné Ripple.Bitcoin brisé sur un chart

Ainsi, le Bitcoin ne serait pas adapté aux achats du quotidien qui nécessitent une vitesse de transfert rapide et fluide. En comparaison, la monnaie native de Ripple, l’XRP serait mieux approprié aux micro-paiements car sa blockchain a la capacité de traiter plus de 1500 transactions par seconde, contre uniquement 7 transactions par seconde pour le Bitcoin. 

 Le Bitcoin, une réserve de valeur 

Cependant, Brad Garlinghouse soutient que le Bitcoin est une réserve de valeur, au même titre que l’or. Ces dernières années, le fait que le Bitcoin soit défini en tant que valeur refuge a alimenté de nombreux débats. Ainsi, pour sa part, le co-fondateur de Bridgewater Associates, Ray Dalio, a annoncé que le Bitcoin ne peut pas conserver sa valeur à long terme en raison de sa forte volatilité.

Parallèlement, Brad Garlinghouse, a également affirmé que la légitimité de la crypto-industrie se renforcera à mesure que les entreprises du secteur se lanceront dans la course à l’introduction en bourse. Le dirigeant souligne d’ailleurs qu’une “introduction en bourse” serait au menu des discussions au sein de Ripple.

“Dans les 12 prochains mois, vous verrez des introductions en bourse dans le domaine de la crypto/blockchain. Nous ne serons pas les premiers ni les derniers, mais je m’attends à ce que nous soyons du côté des leaders… c’est une évolution naturelle pour notre société”, a avancé Brad Garlinghouse . 

 

 

 

/* ]]> */