Stellar

La crypto-monnaie Stellar a été jugée conforme au principe de la “charia”

charia
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Pour de nombreuses institutions financières islamiques dans le monde, notamment les institutions  rattachées aux Etats musulmans, les principes de la “charia” sont à respecter à la lettre et les crypto-monnaies n’échappent à cette exigence. Ainsi, l’agence de conseil Shariayah Review Bureau a récemment affirmé que le réseau Stellar était conforme à la “charia”.

Le Stellar est conforme à la “charia”

La crypto-monnaie Stellar a été jugée conforme au principe de la “charia”L’engouement des crypto-monnaies a rapidement fait son apparition dans les pays musulmans après avoir conquis une grande partie de la planète. Cependant cet intérêt pour les crypto-monnaies a été rapidement tempéré par des principes juridiques et religieux imposés à ces pays qui doivent se soumettre aux principes de la charia, la loi islamique qui définit tout ce qui peut et  ne peut pas se faire. A cet effet, beaucoup d’institutions financières islamiques ont préféré s’abstenir par rapport aux  monnaies virtuelles face aux doutes de savoir si elles étaient conformes ou pas à la religion musulmane

Néanmoins, au début de la semaine, l’agence de conseil Shariayah Review Bureau agréé par la Banque centrale de Bahreïn (SRB) a certifié le réseau Stellar comme conforme aux  exigences imposées par la “charia”. Cette certification  délivrée par la SRB permettra à Stellar de forger des partenariats avec des institutions financières islamiques situées dans tout le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-Est.

En partenariat avec SRB, cette certification aidera à faire croître l’écosystème du Stellar dans les régions où les services financiers exigent le respect des principes du financement islamique. Par exemple…au Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie saoudite…et certaines parties de l’Asie du Sud-Est, notamment l’Indonésie et la Malaisie pourront désormais intégrer la technologie Stellar dans leurs offres de produits et services conformes à la charia, a précisé l’agence SRB.

Quelques doutes subsistent

Toutefois dans les déclarations effectuées par la SRB concernant la crypto-monnaie Stellar, les dirigeants de l’agence ont affirmé ne pas garantir à 100% de la conformité des tokens XML et du réseau stellar par rapport aux principes islamiques et déclarent ainsi:

SRB a examiné les guides, les concepts et les documents connexes du Réseau et n’a trouvé aucune disposition non conforme aux principes de la charia. Néanmoins, les utilisateurs du Réseau qui cherchent à se conformer à la charia doivent prendre note que le simple fait de suivre les lignes directrices ci-jointes (faisant ainsi référence au document publié par SRB) ne garantit pas automatiquement le respect de la Sharia.

Le Bitcoin a été également aux centres de l’attention de plusieurs autorités islamiques qui le considèrent comme non conforme au principe de la charia. Pourtant, La startup BlossomFinance, basée en Indonésie, a publié un rapport en avril, attestant que le Bitcoin serait dans la plupart des cas “Halal”(autorisé par la charia) selon une étude menée par d’éminents savants musulmans. Ainsi, Mufti Muhammad Abu Bakar, travaillant au sein de BlossomFinance a évoqué le sujet en précisant :

En Allemagne, Bitcoin est reconnu comme une monnaie légale et est donc qualifié de monnaie islamique. Dans des pays comme les États-Unis, Bitcoin n’a pas de statut monétaire légal officiel, mais est accepté comme paiement auprès de divers commerçants, et est donc qualifié d’argent coutumier islamique.

 

/* ]]> */