taxes

Corée du Sud: les taxes constituent un frein au développement des crypto-monnaies

taxe pour bitcoin
Avatar
Ecrit par Aguirre Mimoun

Un économiste sud-coréen met en garde contre l’édification de nouvelles lois fiscales propres aux crypto-monnaies qui pourraient constituer un frein au développement de cette industrie naissante. 

Une mise en garde 

La Corée du Sud a commencé à dévoiler les lignes directrices de la taxation des crypto-monnaies au début de l’année et compte finaliser le nouveau projet de loi très prochainement. Toutefois, l’imposition des actifs numériques représenterait une menace pour la croissance de ce secteur, selon un expert économique de l’Université coréenne de Yonsei, Kim Jin-ill. Corée du Sud: les taxes constituent un frein au développement des crypto-monnaies

“Toute taxation ou introduction de réglementations irréfléchies peut être une pierre d’achoppement pour la croissance durable de l’industrie”, a-t-il précisé.

Selon les explications avancées par Kim Jin-ill, des taxes pourraient étouffer le développement des crypto-monnaies qui ne seraient qu’à la première étape de leur croissance. 

“Il est prématuré pour le gouvernement d’imposer des taxes sur les monnaies cryptées à un moment où le marché ne s’est pas suffisamment développé de manière stable”, a déclaré Sung Tae-yoon.

Kim Jin-ill estime cependant qu’une crypto-réglementation est essentielle pour populariser les paiements en crypto-monnaies auprès du grand public. 

Une taxe numérique  pour bientôt 

Selon les informations révélées par les autorités, l’administration fiscale sud-coréenne compte étendre son champ d’action en appliquant également une taxe numérique aux entreprises technologiques étrangères.

“En réformant le système fiscal cette année, nous allons envisager d’introduire de nouveaux types de taxes, comme la taxe numérique […] La taxe numérique désigne une taxe supplémentaire imposée aux entreprises informatiques étrangères – comme Google et Amazon – pour leurs activités commerciales en ligne”, a annoncé un communiqué public.

Suite à cela, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le fait que le gouvernement cherche à imposer de nouvelles taxes pour trouver de nouvelles sources de revenus, afin de pallier le déficit budgétaire causé par le COVID-19.

 

/* ]]> */