Cryptos Tether

D’après un professeur de Berkley, les stablecoins ne sont pas “viables” dans l’écosystème économique

stablecoins
Ecrit par Laurent Bijon

Un professeur de l’Université de Berkeley a déclaré que les stablecoins ne seraient qu’un “mythe”, une affirmation qu’il appuie en déclarant que cette catégorie de monnaies virtuelles ne « serait pas viable » et serait ainsi vouée à disparaître de l’écosystème économique.

Une critique des stablecoins

stablecoinsCritiquant ouvertement les stablecoins, un professeur d’économie de l’Université de Berkeley, Barry Eincengreen a affirmé que les crypto-monnaies dites « stables » ne sont pas automatiquement “viables” parce qu’elles sont rattachées à des réserves en devises, notamment à des réserves en dollars pour beaucoup d’entre eux.

 Face à  “des crypto-monnaies conventionnelles, telles que Bitcoin, qui sont en proie à des fluctuations importantes, ce qui signifie que leur pouvoir d’achat est très instable”, il est nécessaire que les stablecoins puissent résoudre ce problème en facilitant les échanges en monnaies virtuelles. En effet,  « en raison de leur valeur stable, ils sont attrayants comme unités de compte et réserves de valeurs pour les commerçants et certains particuliers. Ce ne sont pas de simples véhicules de spéculation financière.”

Cependant, en prenant exemple sur le stablecoin Tether, Barry Eincengreen relève les dépôts en dollars élevés que la fondation Tether (USDT) devra débourser pour garantir l’équivalent de la liquidité du stablecoin en circulation. Plus il y aura d’investisseurs en USDT, et plus la fondation devra posséder une réserve en monnaie fiduciaire importante, ce qui pourrait susciter également des inquiétudes auprès de la communauté face à la somme colossale que le Tether devrait garder dans ses comptes personnels.

L’émergence des stablecoins

L’industrie des crypto-monnaies continue de voir de plus en plus de stablecoins arriver sur le marché, dont certaines proviennent des institutions financières traditionnelles. En effet, une banque liechtensteinoise avait annoncé en août son intention d’émettre une monnaie stable adossée au franc suisse.

Pas plus tard qu’en début de semaines, les régulateurs news-yorkais ont donné leur feu vert au stablecoin développé par les jumeaux Winklevoss, le dollar Gemini, et un autre lancé par la société Paxos.

Néanmoins face à la problématique soulevée par Barry Eicengreen, notamment de la difficulté rencontrée par les stablecoins pour assurer la stabilité de leur cours avec des réserves en monnaie fiduciaire de plus en plus important, certains investisseurs auront peut-être quelques réticences à s’en procurer.

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com